2ème tour de l’élection présidentielle : Les deux candidats se prononcent

Photo: Ibrahim Boubacar Keita (G) affronte Soumaïla Cissé (D), lors du second tour de l’élection présidentielle au Mali, le 12 août 2018. © Issouf SANOGO, Sia KAMBOU / AFP

Le second tour de l’élection présidentielle a opposé le dimanche 12 août, Ibrahim Boubacar Keïta, candidat à sa propre succession à Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition. Plus de 8 millions d’électeurs étaient appelés à choisir entre eux. Voici les réactions des deux candidats après avoir voté.

Ibrahim Boubacar Keita, après son vote au bureau N14 du Centre de l’école AB de Sébénicoro en commune IV: « 2013-2018, cinq ans révolus, le terme échu, mission accomplie. Un immense soulagement, c’est ce que je ressens. Il reste maintenant au peuple malien de redéfinir ce qu’il souhaite comme avenir  et entre les mains de qui. C’est lui qui décide d’abord aujourd’hui. Quelle que soit cette décision, nous l’assumerons tranquillement, sereinement en confiance. Je salue le peuple malien pour sa très grande maturité politique, démocratique et d’un civisme électoral exemplaire, cela doit-être souligné. Nous avons voulu ces élections apaisées et Dieu nous a entendus. Au premier tour, nous l’avons fait sous une pluie fine et voici qu’aujourd’hui, nous venons de le faire encore sous une pluie fine…. Je gage que tout ce qu’on a connu comme difficulté sera désormais derrière nous. Nous fûmes quand beaucoup n’étaient pas, nous sommes et nous demeurons. Tel es notre destin, nous l’assumerons. Je souhaite que chacun soit d’une très grande vigilance….Comment frauder quand on a l’assurance de la confiance et de l’estime de son peuple ? Par contre, il y aura des mises en scène… Soyez vigilants, que tout ces cas soient signalés aux forces de l’ordre pour qu’en fin de compte, cette journée électorale se termine par la fête de la démocratie…».

Soumaïla Cissé après son vote à  Niafunké: «Malheureusement, hier soir tout prêt, nous avons trouvé des éléments de fraude. Des gens avaient des carnets de bulletins de vote avec eux. Nous avons fait une conférence de presse pour expliquer au monde entier que l’autre camp ne joue pas le jeu, qu’il est dans la fraude. Les bulletins sont pré-votés à Gao, à Bamako, nous avons des exemples. Mais nous allons gagner parce que nous sommes sur le chemin de la vérité et de l’espoir. Les Maliens ont besoin de changer, ils n’ont pas besoin d’un président qui triche pour gagner. J’appelle l’ensemble des Maliens à aller voter pour le pays, l’avenir de leurs enfants,  je suis sûr qu’ils entendront ma voix. Il y a des gens malades, des réfugiés qui n’ont pas pu voter, à tous nos pensées. Nous avons le souci de pouvoir rassembler tout ce monde et qu’au prochain vote, tous puissent voter chez eux. Je souhaite au pays de trouver un chemin vertueux qui nous emmène vers le bonheur ».

Source: https://www.maliweb.net/politique/2eme-tour-de-lelection-presidentielle-les-deux-candidats-se-prononcent-2772512.html